entrave à la liberté de la presse et arrestations arbitraires

Qui ?

Brice

HommePresse

Quoi ?

Privation de liberté durant 83 heures et un procès renvoyé au 21 mai. Relaxe.

Comment ?

CRSPolice en civilentrave à la liberté de la pressearrestations arbitraires

Où et quand ?

20.04.2019, vers 15:35

Sources